Contenu

Michel Bühler, chanteur, oser l'espoir: le 23 septembre 2008 à L'Auberson

Résumé
De son enfance à Sainte-Croix, Michel Bühler reçoit sécurité et joie dans une famille élargie baignée de chansons populaires. Il expérimente aussi la solidarité des luttes ouvrières. Enfant, il veut tout connaître, c'est ce qui motive son métier d'instituteur. Avec les copains de l'Ecole Normale, il gratte la guitare et chante Brassens. Puis il écrit ses premières chansons. Denis Niklaus, devenu son imprésario, l'engage à monter à Paris: la maison de disques Festival produit son premier 45 tours. Un soir, à Genève, il réussit à voir Gilles Vigneault, ils tombent en amitié et ne se quitteront plus. Viendront 15 années à Paris, insouciantes et fructueuses avec la maison de disques l'Escargot fondée par Vigneault. Creux de vague, retour à Sainte-Croix, déprime, Hermes Precisa ferme ses portes, les ouvriers manifestent, Michel porte leur témoignage dans "La parole volée". Portrait d'un homme habité par l'espoir de la dignité dans la condition humaine.
Genre littéraire: Biographie/témoignage
Durée: 48min.
Édition: Lausanne, Association Plans-fixes, 2008
Numéro du livre: 19511
Produit par: Plans Fixes
Collection(s): Plans-fixes
CDU: 920 A/Z

Documents similaires

Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19516
Résumé: La chance: un maître mot dans la vie de Pierre Bataillard. Dès l'enfance, il ne sait rien faire d'autre que dessiner... A l'Ecole des Beaux-Arts à Lausanne, il bénéficie de l'enseignement de professeurs prestigieux: Casimir Reymond, Poncet, Chinet, Bischoff ! En 1947, grâce à une bourse de la Confédération, il part pour Paris où il rencontre César et Boris Vian. De retour à Lausanne, il ouvre un atelier d'art graphique aux Escaliers du Marché. Rapidement, il est sollicité (la chance encore) pour participer à la commémoration du centenaire du CICR (1963). Puis c'est l'Exposition nationale de 1964, le Japon en 1970. En Suisse, il est le créateur de sept musées, dont le Musée du cheval à La Sarraz, le Musée de la vigne et du vin à Aigle, le Musée du blé et du pain à Echallens. Parallèlement à son activité de graphiste muséographe, il peint. Aujourd'hui, à l'heure de la retraite, la peinture l'accompagne tous les jours.
Lu par:Pierre Arnold
Durée:51min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19513
Résumé: Il s'affirme comme l'une des personnalités les plus dynamiques de l'économie suisse. En quelques années, il met en mouvement toutes les organisations agricoles dont il assume la responsabilité, artisan de "la paix du vin", promoteur du vacherin Mont d'Or, partisan résolu des communautés d'études paysannes connues sous le nom de "vulgarisation agricole". En 1958, Gottlieb Duttweiler, le fondateur de la Migros, en fait son bras droit et le prépare à devenir son successeur. Sous son impulsion, une immense communauté commerciale, industrielle et sociale atteint un sommet de prospérité.
Durée:46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19518
Résumé: Etre sculpteur, c'est être patient, très patient même. L'oeuvre se conquiert de haute lutte, dans le temps. Réflexion, absence de précipitation dans le propos, équilibre de la parole, simplicité et rigueur marquent le discours d'André Ramseyer. Elève de Zadkine, de Moore et de Jean Arp, c'est grâce à ces maîtres que le jeune sculpteur trouvera sa propre voie. Se laisser guider par la matière, lui faire confiance dans sa capacité de conduire notre main, "être humble en face d'elle", telles sont quelques-unes des attitudes qui fondent la démarche de l'artiste dans la lente conquête des formes, des vides et des lignes.
Durée:49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19532
Résumé: Le rêve de devenir réalisatrice, qui l'habite depuis son enfance, se concrétise suite à ses rencontres avec Jean Rouch au Musée de l'Homme à Paris où elle fait un stage de documentaliste. De retour en Suisse, elle réalise en 1966, en collaboration avec Yves Yersin, « Le panier à viande », son premier court métrage. Les contacts avec Richard Leacock, lors de son séjour aux Etats-Unis dans les années 70, sont déterminants pour la suite de sa carrière. Avec persévérance, l'une des premières femmes cinéastes suisses développera une oeuvre abondante de plus de 60 documentaires sur l'histoire, les modes de vie, les métiers, le savoir-faire, la vie quotidienne avec ses gestes, ses réalités et ses rêves. Une forte inquiétude devant l'oubli, corollaire des fulgurantes mutations de la société, transparaît dans cette démarche. Plus à l'aise dans les documentaires, comme elle l'avoue elle-même, sa créativité se révèle néanmoins dans deux longs métrages de fiction - « Parti sans laisser d'adresse » (1982) et « L'Evanouie » (1993).
Lu par:Rémy Theytaz
Durée:48min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19535
Résumé: La vie d'antan était dure, mais variée et aventureuse pour les enfants du Val d'Anniviers. La population nomadisait au gré des saisons et des travaux. Et comme le lui disait un de ses proches: "Tu te souviens, Rémy, autrefois, le tiers monde, c'était nous !" Alors l'alpinisme, avant le tourisme, pour ceux que n'effrayaient pas l'imprévu, les dangers et la grandeur de la montagne, fut le moyen, pendant la courte saison d'été, de gagner un peu plus que ne le permettait la précaire économie des paysans de montagne. Durant de nombreuses années, à la tête de cordées formées de fidèles clients, Rémy Theytaz exercera ce métier de guide avec talent et autorité.
Durée:49min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:15765
Résumé: Quatrième fille du Dr Auguste Rollier, Suzanne Chapuis-Rollier retrace les grandes étapes qui ont marqué l'oeuvre de son père depuis son installation à Leysin en 1903. Il y fonde sa première clinique "Le Chalet" où il expérimente l'héliothérapie pour des patients souffrant de tuberculose osseuse. Par la suite, il sera responsable de 36 cliniques. Chacune de ses filles, à sa manière, apportera sa contribution à l'oeuvre du père. Suzanne, elle, part pour Londres suivre la formation complète de la Méthode Margaret Morris. De retour à Leysin, elle l'enseigne aux patients. En 1943, à 26 ans, elle épouse André Chapuis pasteur à Lavey, c'est un meneur d'hommes. Durant 30 ans elle le seconde dans différentes paroisses du canton. En 1973, il meurt, pour Suzanne c'est le trou noir. Pourtant la danse est là, vivante, qui lui donne un nouveau souffle dans l'épanouissement du corps et de l'esprit.
Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19538
Résumé: Sans l'amour de la musique et l'enthousiasme qui l'animent, André Charlet n'exercerait pas son exceptionnel rayonnement. Il dirige la Chorale du Brassus depuis bientôt quarante ans, le Choeur Pro Arte, le Choeur de la Radio romande, le Choeur Liedertafel à Bâle, et il enseigne au Conservatoire de Zurich. Il donne des concerts, organise les Schubertiades. Sous l'habit de ville, toujours classique et correct, on ne soupçonnerait jamais tant de passion, une vie si impétueuse. Il passera sa vie "à assembler des voix", pour créer cette musique qui a le pouvoir de nous faire devenir autres que ce que nous sommes, par la vertu de l'instrument le plus simple, la voix humaine.
Durée:47min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19514
Résumé: Malgré des dispositions littéraires reconnues et encouragées par son professeur de gymnase André Guex, P.-A. Tâche choisit le Droit à l'Université de Lausanne. Avocat, puis juge au Tribunal Cantonal en 1981, il assumera cette charge jusqu'en 2002. Parallèlement, il fructifie l'intériorité propice à la création, attentif à deux mots-clés de sa poésie: l'instant et le lieu. Avec sensibilité et subtilité il parvient à nous faire entrer dans son univers poétique. La chance favorise le jeune poète d'alors: la reprise des "Cahiers de la Renaissance vaudoise" par Bertil Galland qui publie son premier recueil "Greffes", le lancement de la "Petite collection Payot" dirigée par Jean Hutter et sa nomination à la rédaction de la "Revue de Belles-Lettres", qui lui permettra d'entrer en contact avec les poètes français qu'il admire.
Lu par:Jean Ziegler
Durée:50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19547
Résumé: Né à Thoune, Jean Ziegler vit une enfance heureuse dans une famille bourgeoise jusqu'au choc que lui procure la vue des enfants placés. Cette prise de conscience de l'inégalité sociale le révolte. En rupture avec sa famille, à 18 ans, il part pour Paris où il poursuit ses études. Il y rencontre le groupe des jeunesses communistes "Clarté" et Jean-Paul Sartre. Son livre « Une Suisse au-dessus de tout soupçon » écrit suite à son séjour au Congo, dénonce le pouvoir bancaire suisse. S'ensuit une levée de boucliers : Ziegler est désigné comme l'ennemi public, celui qui diffame son pays. Cela lui vaudra une série de procès. Pour lui, être intellectuel n'a pas de sens si la pensée ne s'incarne pas et ne se met pas au service de l'autre. Aujourd'hui, il est rapporteur spécial à l'ONU pour le droit à l'alimentation.
Durée:46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19540
Résumé: Née à Lausanne en 1918, Marie-Hélène a baigné dès l'enfance dans une atmosphère d'artistes. Très tôt, elle sait qu'elle sera peintre. De caractère rebelle et indépendant, elle ne suivra aucune formation. C'est aux côtés de son père Charles Clément qu'elle peint ses premières toiles, remarquées par René Auberjonois qui l'encouragera. En 1944, elle épouse Otto Fehr, juriste à Zurich où elle s'établit durant 47 ans. De façon vivante, elle retrace des situations cocasses de ces années où elle était partagée entre son rôle de mère de famille et sa vocation d'artiste. De retour à Lausanne en 1991, elle poursuit sa carrière de peintre, s'attachant, d'un regard sans complaisance, à l'essentiel. Son impertinence et l'à-propos de ses interventions dans ce film sont source de jouvence.
Durée:46min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19554
Résumé: Dès son plus jeune âge, Claude a un crayon à la main. Sous la conduite de son père, le peintre François de Ribaupierre, il fait un apprentissage rigoureux du dessin au quotidien. Les sources de son inspiration: la nature sauvage, qu'il découvre dans le Val d'Hérens, et les chevaux qui le fascinent. Initié à la BD de Tintin et Spirou par sa mère, très tôt il sait qu'il en fera son métier. Grâce à un stage à Bruxelles, il est introduit chez Peyo, le père des Schtroumpfs. Il rencontrera ses modèles Jijé et Franquin qui deviendront des amis. Après deux ans, retour en Suisse où sa rencontre avec André Jobin "Job" sera déterminante. Ensemble, ils créeront le petit indien Yakari, dont la popularité ne faiblit pas. Sollicité par le groupe «Contact jeunesse» de Lausanne, Derib réalise l'album "Jo", puis suivront "Pour toi Sandra" et "No limits". Informer la jeunesse des dangers des multiples dépendances est une responsabilité de l'adulte. Derib nous délivre un magnifique message d'espoir.
Lu par:Emile Gardaz
Durée:50min.
Genre littéraire:Biographie/témoignage
Numéro du livre:19515
Résumé: Emile Gardaz ne cesse de poser sur le monde et sur le pays de Vaud, ce "pays qui lui plaît", un regard émerveillé. Ses poèmes et ses chansons se comptent par centaines, ses pièces radiophoniques offrent un mélange inimitable de culture et d'enracinement populaire, et ses émissions de radio, avec la complicité joyeuse de son compère Michel Dénériaz, ont fait pleurer de rire des générations d'auditeurs. Mais ces nombreux talents n'ébranlent pas sa modestie, lui qui se considère comme un artisan.