Contenu

Recherche par mot-clé: Roman satirique

85 résultats. Page 1 sur 5.

Lu par: André Jol
Durée: 5h. 19min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 74161
Quatrième de couverture: L’arrière-pays dalmate, son maquis, sa pierraille et son village, Smiljevo, avec ses deux mille habitants, son auberge, son église, son école primaire, son bureau de poste et ses deux épiceries. On y trouve une veuve joyeuse, un prêtre timide, alcoolique repenti, un épicier amateur de feuilletons mexicains, un général de l’armée croate, un émigré ayant fait fortune en Allemagne, un ivrogne, un poète haïku incompris, un ministre de la Défense et bien d’autres personnages hauts en couleur. Tout au long de ce roman d’amour hilarant, on découvre une population archaïque, obtuse, amoureuse d’agneaux à la broche, mais excessivement touchante dans son humanité. Ce premier roman d’Ante Tomic, douce satire de l’Église, de l’État et du machisme, aura lancé la carrière de l’auteur de Miracle à la Combe aux Aspics.
Durée: 9h. 34min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 73225
Quatrième de couverture: Faust fut pour l’imagination populaire l’incarnation de l’esprit aventurier de l’époque, à cheval sur le Moyen Âge et les Temps modernes. Dans son ouvrage, Robert Nye utilise des documents historiques qui attestent l’existence de Faust en jetant quelque lumière sur sa personnalité, en y mêlant les éléments d’une fiction romanesque hilarante. L’ouvrage se présente comme le journal de Christophe Wagner, le jeune disciple?de l'alchimiste, qui nous entraîne dans un ébouriffant pèlerinage à Rome à la suite d’un Faust inattendu, ivrogne invétéré, chevalier d’industrie débauché et vicieux. Sont aussi du voyage Hélène de Troie, maîtresse du mage, emmerdeuse moche, mythomane et mystique, ainsi que sept ravissantes jeunes filles pratiquant chacune une spécialité érotique différente au bénéfice de ce jeune paillard de Wagner. Traversent également le récit Henri VIII, Luther, Marguerite de Navarre, Calvin, etc. Passionnant comme un polar, joyeusement obscène comme un Rabelais contemporain, le Faust de Robert Nye est l’un de ces ouvrages de la lecture duquel on sort avec l’impression d’être plus intelligent.
Durée: 6h. 16min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 72568
Quatrième de couverture: Kurt O’Reilly est expert en probabilités : il occupe un poste important dans un institut de statistiques à Londres. Or, depuis quelque temps, pas un jour ne s’écoule sans qu’une série d’événements lui apporte un lot d’avantages inespérés. Mais pour cet esprit cartésien l’improbable n’a pas de place, et cette chance irrationnelle qui s’abat sur lui est aussi agaçante qu’inquiétante. Bien décidé à comprendre ce qu’il lui arrive, il consulte des professionnels variés. Thérapeutes, chamanes, conseillers en tout genre vont mettre Kurt sur la voie d’un étrange complot céleste. Parviendra-t-il à se défaire de cet alignement des planètes et à retrouver la part d’inconnu qui lui semble être le fondement de toute humanité ? Derrière ses allures de fable usant de l’absurde, Une chance insolente offre une lecture fine de notre société. Distillant un suspense en sourdine et une ironie omniprésente, Fabio Bacà compose un roman singulier aux accents philosophiques. Il se moque de nos habitudes modernes, de nos obsessions de contrôle, et dessine un subtil éloge du risque, de l’imprévu.
Durée: 5h. 59min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 72094
Quatrième de couverture: Iegor Gran a imaginé pour ce nouveau roman un drôle de journal, irrésistible autant qu’inquiétant, retrouvé dans un petit carnet Moleskine. Alix, une jeune femme, fonctionnaire d’un institut d’études sur les pratiques culturelles, confie ses pensées les plus intimes, et son fantasme secret : celui de « manger un homme ». Pourquoi un homme et pas une femme ? Sa pulsion androphage a-t-elle à voir avec sa lutte contre la domination masculine qu’elle subit dans son travail sous la coupe de son chef de service, le veule, le lâche Vaillancourt ? Chaque jour, elle écrit le récit de sa journée, et dans des phrases à l’emporte-pièce, elle note librement ses réflexions, ses colères. On découvre alors la triste et ridicule « vie de bureau », les petites trahisons comme les « épopées » ordinaires des uns et des autres. Tout le service entre en ébullition avec la proposition acceptée par la hiérarchie de passer au strict menu végétarien à la cantine. Alix parviendra-t-elle, de son côté, à assouvir son obsession de chair mâle ? Elle trouvera alors une alliée précieuse avec la jolie Apolline. Son journal devient un document loufoque et grinçant sur nos mœurs très actuelles.
Durée: 5h. 22min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 72075
Quatrième de couverture: Le professeur Prospero se trouve dans une de ces émissions de télévision qui mêlent écrivains, chanteurs, politiciens, sportifs et public. Répondant à une question, il mentionne naïvement Spinoza. Scandale ! Du ton le plus grave, le présentateur lui répond : " Ceci est un programme qui s'adresse aux familles, et les gens qui ont trimé toute la journée ont le droit de se détendre sans se sentir inférieurs. " L'assistance hue, tape des pieds. Le ministre de l'Intérieur, invité lui aussi, ajoute que le Pr. Prospero devrait avoir honte de son élitisme. Twitter se déchaîne. " On t'aura, enfoiré d'intello de mes couilles ! @giolia 71 " Rentrant chez lui, il est tué à coups de batte de base-ball. De cet argument de départ s'ensuit l'aventure la plus tristement comique qui soit, celle du populisme contemporain. Cela se passe en Italie, cela pourrait se passer en France, aux Etats-Unis, en Hongrie, en Pologne, c'est-à-dire partout. Le ministre de l'Intérieur, devenu Premier ministre de l'Intérieur (car nous sommes dans une réalité augmentée) comprend tout de suite l'avantage électoral qu'il y a à honnir les écrivains, les intellectuels, les penseurs. Et il décide, face au danger évidemment terrible qu'ils représentent, du recensement national des intellos de gauche - puisque le mot " gauche " est devenu synonyme de " vice " . La première victime sera ce ministre même, filmé à son insu sortant d'un cinéma d'art et d'essai. Le populisme dévore ses enfants. Parallèlement à cet orage politique, on cherche qui a tué le professeur. La fille du professeur, Olivia, enquête. Avec un brio et un humour qui le situent dans la lignée des romans d'Italo Calvino, Giacomo Papi radiographie les passions tristes de la politique contemporaine. Le livre a été un grand succès en Italie.
Lu par: Madeline Volet
Durée: 4h. 14min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 71967
Quatrième de couverture: Au château, il y a le père, vieux lion du cinéma français et gloire nationale. Il y a la jeune épouse, ex-Miss Provence-Alpes-Côte d’Azur, entièrement dévouée à sa famille et à la paix dans le monde. Il y a les jumeaux, la demi-sœur. Quant à l’argent, il a été prudemment mis à l’abri sur des comptes offshore. Au château, il y a aussi l’intendante, la nurse, le coach, la cuisinière, le jardinier, le chauffeur. Méfions-nous d'eux. Surtout si l’arrêt mondial du trafic aérien nous tient dangereusement éloignés de nos comptes offshore
Lu par: Michel Zendali
Durée: 10h. 10min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 71903
Quatrième de couverture: Avec une plume plus incisive que jamais et un humour ravageur, Lionel Shriver livre un roman explosif sur un couple de sexagénaires en crise, dressant au passage un portrait mordant de nos sociétés obsédées par la santé et le culte du corps. Une bombe de provocation qui prouve, s’il le fallait encore, que Lionel Shriver est une des plus fines observatrices de notre temps Un beau matin, au petit-déjeuner, Remington fait une annonce tonitruante à son épouse Renata : cette année, il courra un marathon. Tiens donc ? Ce sexagénaire certes encore fringant mais pour qui l’exercice s’est longtemps résumé à faire les quelques pas qui le séparaient de sa voiture mettrait à profit... Lire la suite
Lu par: Mari Caucal
Durée: 4h. 55min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 72229
Quatrième de couverture: Pourquoi, Monsieur, expliquez-moi pourquoi, vous moquez-vous de votre Quichotte lorsqu’il ne s’accommode pas de ce qu’on appelle, pour aller vite, la réalité ? » Une femme d’aujourd’hui interpelle Cervantes, génial inventeur de Don Quichotte et du roman éponyme, dans une suite de quinze lettres. Tour à tour ironique, cinglante, cocasse, tendre, elle dresse l’inventaire de ce que le célèbre écrivain espagnol a fait subir de mésaventures à son héros pourfendeur de moulins à vent. Convoquant ainsi l’auteur de toute une époque pour mieux parler de la nôtre, l’autrice brosse le portrait de l’homme révolté par excellence, animé par le désir farouche d’agrandir une réalité étroite et inique aux dimensions de son rêve de justice. Un livre-manifeste, autant qu’un vibrant hommage à un héros universel et à son créateur.
Durée: 13h. 38min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 71244
Quatrième de couverture: Nul n'est prophète en son pays ! Comme son grand-père nazi zélé, son père amateur de massages douteux, sa mère fervente masochiste, Xavier Radek ne supporte pas la souffrance... Fort de ce noble héritage, il s'est fixé pour mission de devenir le consolateur du peuple juif. Leader charismatique ou imposteur ? Malgré une circoncision qui lui coûtera un testicule, Xavier reste convaincu de ses aspirations messianiques, et ses tribulations burlesques et cruelles le mèneront jusqu'en Terre promise. Avec Le Messie juif, farce d'une effrayante lucidité, Arnon Grunberg offre une vision corrosive de la condition humaine.
Lu par: Pascal Mourier
Durée: 4h. 10min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 71478
Quatrième de couverture: Dans ce roman explosif, Jacques Sternberg réalise le tour de force d’explorer l’univers intérieur d’un employé arrivé cinq minutes trop tard au bureau, entre le moment où il s’apprête à en pousser la porte (première page : « Devant la porte, je regardai l’heure: dix heures cinq. J’hésitai un instant.») et celui où son employeur lui réservera sans doute un accueil glacial. En mêlant ce qui existe péniblement au jour le jour et les projections les plus loufoques, L’Employé met à mal tous les principes. En allongeant puis en rétrécissant le temps, en élargissant puis en compressant l’espace, il provoque un vertige qui vient troubler jusqu’aux chiffres et aux mots. Mais qui est-il donc, cet employé ? Il n’arrête pas de se le demander, pendant l’énorme minute qui sépare dix heures cinq de dix heures six.
Lu par: André Rocher
Durée: 5h. 49min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 70813
Quatrième de couverture: Paul Miradou, héros de ce roman, est professeur de lettres depuis trente ans dans une petite ville de Gascogne. Il exerce dans le lycée même où il a effectué ses études secondaires, à deux pas de la propriété de son père, vigneron. Il partage sa vie entre son métier d'enseignant et celui de viticulteur, savourant les joies et assumant les revers de l'un et de l'autre. L'organisation de plusieurs voyages scolaires (en Italie, en Grèce, en Allemagne) va bouleverser son existence. Bouleverser ? Un quart de siècle de délires pédagogiques n'avait-il pas déjà déstabilisé cet enseignant convaincu que c'était mieux « avant » ? Avant l'école fourre-tout, avant le jargon des nouveaux Trissotins, avant que l'école ne perde pied et ne reconnaisse son échec en admettant la montée de l'illettrisme. Au seuil de la cinquantaine, il se demande s'il doit quitter un monde scolaire qui semble avoir perdu la boussole. Alain Paraillous a publié plusieurs ouvrages empreints de tendresse et de nostalgie inspirés par son terroir natal de Gascogne. Il est également l'auteur d'un roman historique, « Les Ombres du canal », dont l'action se déroule pendant la construction du canal latéral à la Garonne. « Le bonheur n'est plus dans la classe ! » renoue avec la tradition du roman d'humour façon Clochemerle où les professionnels de la pédagogie pédante en prennent tous pour leur grade.
Durée: 5h. 35min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 70091
Quatrième de couverture: La révolution féministe sera violente ou ne sera pas… Prenant conscience des combats encore nombreux à mener pour une égalité des sexes, "l’allié" décide de passer à l’attaque. Le prix à payer ? Devenir l’homme qui déteste le plus la femme qu’il aime.
Durée: 2h. 54min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 69879
Quatrième de couverture: Des chocolats pour le directeur est un petit cadeau à déguster. Un ensemble de micro-nouvelles où voisinent humour et satire, absurde et anxiété. Le personnage principal du recueil, le Directeur, est entouré de ses indispensables (et modestes) collaborateurs : le Chef de service, le Comptable, le Magasinier, le Conseiller, sans oublier le Stagiaire, inévitable souffre-douleur. Tout ce petit monde est très occupé à régler des problèmes inexistants, à inventer des stratagèmes ineptes et à respecter l’autorité du chef. L’humour ravageur de Slawomir Mrozek n’épargne rien ni personne : l’individu livré à la bêtise, naviguant ferme dans un océan de faux-semblants et de lieux communs, affronte le milieu semé d’embûches de la Pologne du socialisme triomphant. Ces perles humoristiques admirables de concision sont toujours d’actualité et feront les délices des lecteurs d’aujourd’hui.
Lu par: André Jol
Durée: 3h. 49min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 69689
Quatrième de couverture: Au pays du Commandeur, nul ne peut ignorer qui est le maître: son image est partout, les lieux publics portent son nom, des livres sont écrits a` sa gloire. Au pays du Commandeur, tout le monde lui est redevable, chacun chante ses louanges, dans sa cuisine ou en public, mais sur les toits-terrasses des maisons il se raconte de drôles d’histoires. Au pays du Commandeur, on se méfie de l’aveugle au coin de la rue, de sa secrétaire, de son voisin, de son conjoint. Tiraille´ par des sentiments contradictoires, un écrivain venu d’un État voisin de l’Irassybie observe. Quelqu’un soufflera-t-il un jour sur les braises de la révolte?
Lu par: André Jol
Durée: 3h. 17min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 69636
Quatrième de couverture: Un colloque sur « La phase terminale de l’être humain » réunissant médecins, économistes et anthropologues suédois se penche sur la question cruciale de la durée de vie... En vue de réduire les "coûts d'entretien" des vieux, des malades incurables et autres membres improductifs de notre société, comment convaincre la population qu'il serait plus sage d'un point de vue économique d'imposer aux citoyens une date de fin de vie ? « Nous naissons tous au même âge, n’est-ce pas, pourquoi ne pourrions-nous pas alors aussi tous mourir au même âge ? » Telle est la question au coeur de ce récit provocateur, qui fit scandale à sa parution en 1978. Carl-Henning Wijkmark souligne la relativité de la dignité humaine dans un monde en rapide mutation et nous met en garde contre la barbarie technocratique que les sociétés modernes nous réservent. Une réflexion sur notre rapport à la mort qui se révèle d'une effrayante actualité.
Lu par: Janick Quenet
Durée: 3h. 28min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 69602
Quatrième de couverture: Quête échevelée de la félicité dans un 32m² cerné par des voisins intrusifs, portrait attendri des délices de la société contemporaine, plongée en apnée dans les abysses de la littérature feel-good, Le bonheur est au fond du couloir à gauche est un roman qui vous aidera à supporter le poids de l’existence plus efficacement qu’un anti-dépresseur.
Durée: 4h. 49min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 70043
Quatrième de couverture: Laissant derrière eux le lustre de l’Upper East Side et de lourds effluves de scandale assortis du spectre de la déchéance financière, Frances Price (veuve foutraque aussi séduisante qu’insupportable) et son fils Malcolm (archétype du loser) larguent les amarres, lestés de tout le cash encore à leur disposition, en compagnie de Small Frank, le chat (maussade réincarnation fossilisée du défunt mari, jadis l’avocat le plus retors d’Amérique). Au terme d’une croisière en transatlantique marquée par la présence à bord d’une voyante exclusivement spécialisée dans la détection des trépas imminents, le trio débarque à Paris dans un modeste appartement qui prend bientôt des allures d’arche de Noé, accueillant un casting de personnages en mal d’amour, parmi lesquels un médecin et son caviste, un détective privé sommé de retrouver la voyante, elle-même priée d’entrer en contact avec le chat, sans oublier la truculente Mme Reynard, une expatriée américaine qui tutoie la démence. C’est entourée de cette communauté d’excentriques un rien envahissants que Frances met la dernière main à un plan aux allures de possible autodestruction… cependant que Small Frank tente vainement d’en finir avec l’existence. Désopilante “tragédie de mœurs” en forme d’émouvantes tribulations œdipiennes, French Exit est aussi une satire allègrement givrée de la haute société américaine.
Durée: 3h. 42min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 70030
Quatrième de couverture: «Dans le magasin, Françoise n’en finit pas d’oublier pourquoi elle est venue. Deux ampoules pour la lampe du guéridon, du scotch double face pour un coin du lino du cellier, sans quoi elle finira par y rendre l’âme un jour, et un radiateur d’appoint pas trop lourd et efficace, c’est-à-dire tout moi. » Ce roman est celui de nos zones d’activité, de nos fourmilières de solitudes, de nos villes nouvelles ; des routes, des chemins, des rayons que nous empruntons pour tâcher de nous y trouver. Au cœur de ce feu humain qui couve, le défaut d’un radiateur d’appoint, narrateur de ces destins et témoin de nos froids, nos joies, nos espoirs, nos certitudes déçues, nos petits courages, nos soleils, nos faiblesses inutiles et nos lâchetés d’enfant
Durée: 5h. 7min.
Genre: Humour-satire
Numéro: 69200
Quatrième de couverture: M. Collopy, vieil Irlandais bavard et frondeur, élève deux orphelins, Manus et Finbar, entre des libations de whisky et de palabres. Manus se révèle une extraordinaire hommes d'affaires, il donne des cours de funambulisme par correspondance, fonde une florissante et douteuse Académie, Finbar est son témoin et son chroniqueur. M. Collopy, affligé de rhumatismes, suit un étrange traitement préconisé par Manus et, comme seul un miracle peut le guérir, ils partent tous en pélerinage à Rome. La Ville éternelle leur réserve plus d'une surprise.Toutes ces péripéties contées avec ironie et naïveté, les dialogues pittoresques donnent un charme très particulier à ce roman.
Lu par: Annic Loupiac
Durée: 3h. 29min.
Genre: Roman : au sens large et aventures
Numéro: 69813
Quatrième de couverture: Chez #InFutureWeBelieve, ils sont une dizaine de collaborateurs, jeunes, dynamiques et soudés autour de leur bienveillante happiness manager, Pandore. Dans le microcosme idéal de leur startup, ils parlent franglais, font du coworking en open space, ne jurent que par l'économie du partage. Mais alors pourquoi peinent-ils tant à trouver leur place dans ce monde nouveau qu'ils prétendent bâtir ? A l'image de la société atomisée qu'il dénonce, Un monde nouveau se compose d'une série de microfictions formant un vaste roman choral. Entre humour grinçant et fantaisie poétique, Anne Akrich signe une satire féroce de la culture d'entreprise et une brillante parodie de notre époque, où chaque nouvelle utopie progressiste semble masquer une régression cauchemardesque.