L'art et la magie de la traduction, par Camille Luscher

Date: 
28 Mars, 2020

La poésie se traduit, et de nouveaux poèmes apparaissent. Entre les langues, entre les pages et les versions, le rapport qu’instaure la traduction est lui-même chargé d’une valeur poétique.

La traduction est donc aussi création dans la transmission, liberté dans la fidélité. Camille Luscher le démontre à l’aide de quelques exemples tirés de ses traductions personnelles.

Camille Luscher est traductrice littéraire et collaboratrice au Centre de traduction littéraire de Lausanne.

Elle a traduit, entre autres, Max Frisch, Arno Camenisch, Eleonore Frey et Annette Hug, Prix suisse de littérature en 2017.